Résultat Playoffs : 2ème match de huitième de finale

Nos Red Dogs se déplaçaient à Méribel pour y affronter les Bouquetins, en cas de défaite la saison se terminait là pour le Moselle Amnéville Hockey Club. On savait la tâche compliquée que d’aller s’imposer à l’extérieur après un match perdu 7-3 en Moselle.

L’assaut des savoyards ne se faisait pas tarder, dès les premières minutes de jeu, leur avantage numérique était déployé. Amnéville résistait mais allait avoir bien du mal à sortir de sa zone défensive. Et la majeure partie de la période allait se dérouler dans le camp mosellan. Pourtant une personne allait dégoutter plusieurs fois les joueurs et fans locaux : Jan Pechek. Le gardien ne lâchait pas et effectuait plusieurs arrêts incroyable, que ce soit à cinq contre cinq ou en infériorité numérique. Il faisait face à une véritable avalanche de tirs en direction de sa cage, mais pouvait compter également sur ses joueurs de champ pour se sacrifier en bloquant de nombreux tirs pour lui. Malgré un effort collectif et une rigueur défensive les Red Dogs cédait à 18:03 en infériorité numérique (1-0)

Faisant preuve de caractère au retour de la pause, les Red Dogs savaientt qu’ils devaient se montrer patient et profiter des quelques chances en offensives pour se montrer dangereux. C’est ce que Vladislav Vrtek faisait, après avoir endormi la défense savoyarde, passait à Tanguy Mercier fonçant à la cage et créant l’égalité. (1-1 24,07). Redoublant d’effort les Bouquetins poussaient en attaque, mais encore une fois, la défense Amnévilloise ne cédait pas. Les Red Dogs faisaient le dos rond en défense, jusqu’à la pause, sans plier. Les contacts à répétitions avec le portier Mosellan trahissaient des Bouquetins frustrés. Les échanges entre joueurs se faisaient plus nombreux et montraient qu’aucune des deux équipes n’allait baisser les bras.

La rencontre se poursuivait en troisième période de la même façon depuis le début de la partie, avec les Savoyards installés en attaque et les Red Dogs ne s’exposant que très peu en attaque. La patience était encore une fois la clé pour Amnéville. Le travail des mosellans était récompensé par leur avantage numérique, déployé après une charge tardive, et créait l’avantage 2-1 sur un but de Matthieu Joerger à 49,56. Les dix dernières minutes étaient longues pour Amnéville, mais l’attaque des Bouquetins n’arrivait pas à trouver la faille. Au coup de siffler final, toute l’équipe pouvait célébrer leur victoire autour de leur gardien qui a réalisé un match de folie, incontestablement le meilleur joueur du match. Le Moselle Amnéville Hockey Club allait le lendemain affronter les Bouquetins à Courchevel pour la belle, avec à la clé, une place en quart de finale…

Démarrez une conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.