BUREAU DIRECTEUR FFHG RELEVE DE DECISIONS 13 MARS 2020

Veuillez trouver ci-joint le relevé de décisions de la réunion du Bureau directeur de ce jour:

« Le Bureau directeur a décidé de suspendre, avec effet immédiat, l’ensemble des activités et compétitions gérées par la Fédération et ce jusqu’à nouvel ordre.

Par ailleurs, la FFHG et son Président demandent aux zones, ligues régionales, comités départementaux et clubs de veiller au respect de cette mesure et de n’organiser aucune activité (incluant notamment les entraînements, matchs amicaux, tournois, stages, etc.), de quelque nature qu’elle soit. »

——————————————————————————————————————–
Les entraînements dispensés par le MAHC « toutes catégories » sont donc suspendus, et ce jusqu’à nouvel ordre
——————————————————————————————————————–

Nous restons bien évidemment à votre disposition pour toute information complémentaire sur le sujet.

Décision Zone Nord est et COCD

Décision Zone Nord est et COCD

Pour les régions Grand Est et Bourgogne Franche Comté:

Toutes les actions U7 et U9 sont annulées, de même, tous les matchs de championnat U11, U13, U15B, U17 Excellence et U20 Excellence sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.

La même règle s’applique dès aujourd’hui aux catégories Séniors : Loisir et funs.

—————–
-> Les entrainement sont pour le moment maintenus
—————–

Restant à votre disposition pour tout complément d’information,

Résultat Playoffs : 3ème match de huitième de finale

C’était donc dans un match ultime que le MAHC et le HCMP allaient s’affronter pour une place en quart de finale. Cette fois-ci, la rencontre avait lieu à la patinoire de Courchevel. L’altitude plus haute mais surtout le match de la veille créaient une confrontation avec moins d’intensité que le match 2.

Les Red Dogs étaient les premiers à pouvoir déployer leur avantage numérique, malheureusement les Bouquetins se montraient plus agressifs sur le porteur du palet que la veille. Les mosellans étaient dans l’incapacité de s’installer et créer du danger. De retour à cinq contre cinq les Bouquetins dominaient dans le jeu et laissaient très peu de palets pour les Red Dogs. C’est logiquement que les savoyards brisaient l’égalité à 14,48.

À 1-0 à l’entame de la deuxième période, tous les espoirs étaient encore permis, les amnévillois l’avaient prouvé la veille. Mais l’avantage numérique n’avait pas la même réussite et était dans l’incapacité de créer des moments forts pour Amnéville. Et c’est sur une pénalité pour retard de jeu des mosellans que les Bouquetins portaient la marque à 2-0 à 26,22. Les joueurs des deux cotés visitaient régulièrement le banc de pénalités, souvent sur des gestes de frustrations. Pourtant le score n’avait pas évolué jusqu’à la dernière pause.

Il restait vingt minutes à Amnéville pour réagir et revenir dans le match et éviter l’élimination. Les Bouquetins se mettaient pourtant à l’abri avec un but supplémentaire à 45,25. Il restait un quart d’heure au tableau d’affichage, les Red Dogs pouvaient toujours y croire, la roue pouvant tourner très vite au hockey. Malgré leurs derniers efforts lâchés dans la bataille, rien n’y faisait. En contrôle pour le reste de la partie les Bouquetins remportaient la belle et s’offrait leur place en quart de finale contre Épinal. Cette défaite met donc un terme prématurément à la saison des Red Dogs du Moselle Amnéville Hockey Club, sans passer le premier tour des Playoffs.

Résultat Playoffs : 2ème match de huitième de finale

Nos Red Dogs se déplaçaient à Méribel pour y affronter les Bouquetins, en cas de défaite la saison se terminait là pour le Moselle Amnéville Hockey Club. On savait la tâche compliquée que d’aller s’imposer à l’extérieur après un match perdu 7-3 en Moselle.

L’assaut des savoyards ne se faisait pas tarder, dès les premières minutes de jeu, leur avantage numérique était déployé. Amnéville résistait mais allait avoir bien du mal à sortir de sa zone défensive. Et la majeure partie de la période allait se dérouler dans le camp mosellan. Pourtant une personne allait dégoutter plusieurs fois les joueurs et fans locaux : Jan Pechek. Le gardien ne lâchait pas et effectuait plusieurs arrêts incroyable, que ce soit à cinq contre cinq ou en infériorité numérique. Il faisait face à une véritable avalanche de tirs en direction de sa cage, mais pouvait compter également sur ses joueurs de champ pour se sacrifier en bloquant de nombreux tirs pour lui. Malgré un effort collectif et une rigueur défensive les Red Dogs cédait à 18:03 en infériorité numérique (1-0)

Faisant preuve de caractère au retour de la pause, les Red Dogs savaientt qu’ils devaient se montrer patient et profiter des quelques chances en offensives pour se montrer dangereux. C’est ce que Vladislav Vrtek faisait, après avoir endormi la défense savoyarde, passait à Tanguy Mercier fonçant à la cage et créant l’égalité. (1-1 24,07). Redoublant d’effort les Bouquetins poussaient en attaque, mais encore une fois, la défense Amnévilloise ne cédait pas. Les Red Dogs faisaient le dos rond en défense, jusqu’à la pause, sans plier. Les contacts à répétitions avec le portier Mosellan trahissaient des Bouquetins frustrés. Les échanges entre joueurs se faisaient plus nombreux et montraient qu’aucune des deux équipes n’allait baisser les bras.

La rencontre se poursuivait en troisième période de la même façon depuis le début de la partie, avec les Savoyards installés en attaque et les Red Dogs ne s’exposant que très peu en attaque. La patience était encore une fois la clé pour Amnéville. Le travail des mosellans était récompensé par leur avantage numérique, déployé après une charge tardive, et créait l’avantage 2-1 sur un but de Matthieu Joerger à 49,56. Les dix dernières minutes étaient longues pour Amnéville, mais l’attaque des Bouquetins n’arrivait pas à trouver la faille. Au coup de siffler final, toute l’équipe pouvait célébrer leur victoire autour de leur gardien qui a réalisé un match de folie, incontestablement le meilleur joueur du match. Le Moselle Amnéville Hockey Club allait le lendemain affronter les Bouquetins à Courchevel pour la belle, avec à la clé, une place en quart de finale…

Résultat Playoffs : 1er match de huitième de finale

Pour leur entrée en matière dans ces Playoffs 2020, les Red Dogs du Moselle Amnéville Hockey Club accueillaient, le Samedi 15 Février, les Bouquetins de l’entente Courchevel Méribel Pralognan. Dans une patinoire à l’ambiance mitigée, le coup d’envoi était donné à 18h. Dans un match où il fallait être solide défensivement, les Red Dogs ont su faire le dos rond pendant les dix premières minutes. Les locaux n’arrivaient pas à s’installer et n’avait pas la possession du palet et dégagaient régulièrement le palet dans le dos de la défense adverse. Les Amnévillois faisaient preuve de patience et pouvaient compter sur un gardien toujours autant efficace et important pour l’équipe. Les bouquetins passaient proche d’ouvrir la marque à plusieurs reprises, et allaient même jusqu’à rater un tir dans une cage complètement abandonnée. Finalement c’était grâce à leur opportunisme que les Red Dogs marquaient le premier but. Les officiels prenaient le temps de se consulter pour valider ou non ce but issu d’un tir dévié par Sacha Maccioni. Le but était finalement validé et crédité pour ce dernier (1-0 à 16,51). La patinoire se réveillait et le public pouvait célébrer un deuxième but arrivé dans la minute suivante. Vladislav Vrtek utilisait son tir depuis l’enclave pour battre le gardien adverse (2-0 à 17,25).

L’euphorie et l’optimisme dans les gradins en cette fin de période allait très vite être remplacés par le doute et la frustration dés le début de la deuxième période. On le sait, les Red Dogs ont eu du mal avec les entames de période cette saison. Mais avec les playoffs on était en droit d’espérer un ajustement sur cet aspect. Ça n’avait pas changer pour autant. L’entente Courchevel Méribel Pralognan revenait au score avec à peine plus de deux minutes écoulées à la période (2-2 22,06). Amnéville avait l’occasion de reprendre les choses en main. Stroppolo passait très proche de marquer à bout portant. A 27,08 les rouges déployaient leur premier avantage numérique. Sans succés face aux quatre bouquetins très agréssifs. C’était le même résultat lors de l’avantage suivant pour les mosellans à 32,32. Même avec un joueur en moins sur la glace, le HCMP se montrait dangereux et poussait à la faute les Red Dogs. Une première pénalité pour faire trébucher était sifflée à 33,52. Puis une fois les bouquetins revenus à 5, une autre pénalité pour faire trébucher était sanctionnée à l’encontre d’Amnéville. Les savoyards n’étaient pas passés à côté d’une telle opportunité pour prendre l’avantage au tableau d’affichage : 2-3 à 34,54 puis 2-4 à 35,35. On finissait cette deuxième période 0-4 en faveur des visiteurs.

Au départ de la troisième période les Red Dogs montraient du caractère et refusaient de baisser les bras. Griet grâce à son but permettait au Moselle Amnéville Hockey Club de croire à une remonté (3-4 à 44,20). Les joueurs amnévillois avaient retenu la leçon de la deuxième période et s’interdisaient de redonner la chance à l’avantage numérique adverse de se déployer à nouveau. Pourtant le HCMP marquait encore deux nouveaux buts en moins de deux minutes à 49,49 et 51,23 : 3-6 ! Décidément les buts allaient de paire pour les bouquetins qui ne se laissaient pas endormir après un but inscrit. Cette fois-ci les Red Dogs ne répliquaient pas et c’est avec un 7ème but que les savoyards allaient conclure leur match (55,06 3-7). Même si il restait moins de 5 minutes de jeu, le temps mort Amnévillois et un joueur de champ en plus, laissant une cage vide, n’allait rien changer au score.

C’est avec un faux départ que les Red Dogs du Moselle Amnéville Hockey Club ont entamé les Playoffs 2020. Si ils ont perdu ce premier match à domicile, il va falloir s’imposer par deux fois à l’extérieur. Si la tache semble compliquée, les playoffs ont toujours offerts des scénarios à rebondissement. Le travail pour remporter cette série à déjà commencé pour battre les Bouquetins et ne pas être éliminé des Playoffs samedi 22 à Méribel à 20h30.